Axa Banque
Consommation
 
Ethique
 
Famille
 
Immobilier
 
Placement et Fiscalité
 
Sécurité et Paiement
 


1_h2_art_dm_impotMariage.gif

Mariage : impôts

Et oui, l'année de votre mariage, il y a beaucoup de changements... même l'État s'y met, pour le plus grand bonheur des contribuables, et met un peu de gaieté dans cette pénible déclaration de revenus ! Profitez-en, cela ne dure pas très longtemps...


Les déclarations de revenus 

L'année de votre mariage, vous devrez faire trois déclarations de revenus : une pour chacun des époux, du 1er janvier à la date du mariage et une troisième, commune, de la date du mariage au 31 décembre de la même année.
Pour les années suivantes, vous ne remplirez qu'une déclaration pour le couple.

Concernant le nombre de parts, si les deux conjoints, sans enfant, sont dans la même tranche d'imposition, cela ne change strictement rien quant aux impôts : un couple correspondant à deux parts. En revanche, si l'un des deux est sans revenus ou dans une tranche inférieure, l'imposition sur les revenus des conjoints sera moindre : les revenus ne seront pas significativement augmentés, mais il y aura tout de même une part supplémentaire.
À la naissance du 1er enfant, le nombre de parts passera à 2.5, et à 3 à la naissance du 2ème. À partir du 3ème enfant, une part supplémentaire par naissance sera attribuée.

 

Le "cadeau" de l'état 

L'année de votre union, on peut considérer que l'État vous offre un cadeau de mariage : puisque vous faites deux déclarations par personne (dont une commune), cela revient à déclarer en tant que revenus annuels l'argent que vous avez gagné en quelques mois. Les 3 déclarations sont à adresser au centre des impôts du domicile conjugal.

Prenons 1 exemple : Marie est cadre dans une société et gagne 33 500 € par an. Philippe est employé de banque et perçoit 27 000 € par an. Ils se marient le 1er juillet. Ils vont donc remplir séparément une première déclaration avec 6 mois de salaire, soit 16 750 € pour Marie et 13 500 € pour Philippe, comme s'ils avaient eu ce salaire-ci sur une année. Marie paiera environ 463 € d'impôts et Philippe n'en paiera pas.
Ils rempliront une troisième déclaration, en commun cette fois, en cumulant leurs salaires perçus pendant les 6 derniers mois, soit : 30 250 €. Ils paieront ensemble près de 1 768 €.
S'ils avaient fait une seule déclaration chacun avec leurs vrais revenus annuels, Marie aurait été imposée à hauteur de 3 000 € et Philippe de 1 870 €. L'année de leur mariage, l'Etat leur a donc fait un cadeau d'impôts de plus de 3 000 €.

 

Cas particuliers : rattachement au foyer fiscal des parents 

Si vous êtes invalide, avez moins de 21 ans ou de 25 ans si vous êtes étudiant, ou encore que vous effectuez votre service militaire (quel que soit votre âge), vous pouvez demander à ce que votre ménage soit rattaché au foyer fiscal de vos parents.
Dans ce cas, vos parents déclarent vos revenus si vous en avez reçus. Ils profitent alors d'un abattement de 5 495 € par personne (donc 10 990 € pour votre couple), non cumulable avec le nombre de parts supplémentaires.